une école, des émotions
facebook email twitter

Le Film

Une école, des émotions est un court métrage documentaire de 26 minutes. Ce film nous immerge dans la vie d'une école laboratoire canadienne, inspiré des théories du philosophe américain : John Dewey.

Cette école à la pointe de la recherche en éducation, place les relations humaines, au centre de sa pédagogie.

Là-bas ce n’est pas un cours consacré aux émotions qui fait la différence, mais plutôt la manière dont l’école est pensée, quelles types de relations sont développées et quelle exigence est mise au service du bien-être, composant essentiel du développement de l’enfant.

Ce film est une invitation à s'inspirer de leur modèle.


L'école laboratoire

Une école à l’orientation humaniste.

Voilà comment je qualifierais, de prime abord, l’école laboratoire Eric Jackman des études de l’enfant de Toronto, ou plus simplement « Jackman » comme les enfants la surnomment. Située dans une ancienne demeure victorienne, au nord de l’université (à laquelle elle est rattachée), cette dernière accueille 200 enfants, de la maternelle à la 6e. En 2015, l’école a fêté ses 90 ans. Elle a eu le temps d’éprouver son fonctionnement.

Son existence résulte de l’influence de deux personnalités : celle du philosophe américain John Dewey (qui est le concepteur de l’école laboratoire) et celle du premier directeur de l’école, le psychologue canadien William Blatz. Selon John Dewey, le meilleur moyen d’entraîner des enseignants était de leur faire exercer leur métier, en accumulant de nouvelles recherches et savoirs directement depuis la classe. Il a ainsi créé la première école laboratoire à Chicago, en 1896. Elle existe toujours et a notamment accueilli les enfants de Barack Obama.

Il y a une trentaine d’écoles laboratoires aux États-Unis, qui se réunissent au sein de l’Association Internationale des Écoles Laboratoires (IALS). L’une d’entre elles est celle que j’ai visité. C’est la seule au Canada.


La réalisatrice

Daisy Gand est diplômée de la HEAR (Haute École des Arts du Rhin) de Strasbourg

"Au cours de l’écriture de mon mémoire, intitulé : Les émotions en faveur de l’éducation, des images pour améliorer les compétences émotionnelles de l’enfant, je suis partie à la recherche de références scientifiques sur internet.

C’est ainsi que j’ai découvert un article dans un magazine canadien. L’article décrivait une école à Toronto, qui prenait en compte la vie affective de l’enfant, à la fois dans son fonctionnement et sa pédagogie. J'ai contacté l'Institut Jackman qui a tout de suite été intéressé par mon projet de venir filmer leur école.

Ce film, je l’ai réalisé pour affirmer une priorité des relations humaines sur d’autres préoccupations.

J’ai été sensibilisée très jeune à ces questions : j’entendais des récits tirés d’ouvrages de Dale Carnegie (écrivain américain, dans le domaine du développement personnel), parlant de la subtilité de la psychologie humaine. Ces histoires désignaient en général, le manque d’écoute comme le coeur du problème. J’ai découvert plus tard avec étonnement, en lisant les écrits de Marshall Rosenberg, le fondateur de la Communication NonViolente, que l’écoute de ses propres besoins était aussi essentielle, que celle des autres. Par la suite, la méditation de pleine conscience et la pratique du théâtre, m’ont permis de continuer à nourrir cette réflexion, que j’ai logiquement poursuivie avec l’écriture de mon mémoire."

Daisy Gand est aussi illustratrice :
> Voir quelques unes de ses créations

Fiche technique

Documentaire couleur
Durée : 26 min
Langue : anglais (sous-titres français)

Lieu de tournage :
Dr. Eric Jackman Institute of Child Study Laboratory School
45 Walmer Road
Toronto, Ontario

Images et son :
Daisy Gand
François Freundlich

Musique du teaser :
Mermonte - Karel Fracapane
Album : Mermonte - Audiorama

Webdesign :
François Freundlich
​http://www.webhead.fr

 

Les dates de projection du film :

- Le mercredi 29 mars 2017 à 17h au Forum de la co-éducation organisé par Canopée Strasbourg (plus d'infos)
- Le jeudi 5 janvier 2017 à l'ESTES (École supérieure en travail éducatif et social) de Strasbourg
- Le jeudi 24 novembre 2016 à 18h30 à La Maison de l'Image de Strasbourg